Brésil
Accueil > Brésil
Informations Pratiques
Informations générales :
Intitulé officiel: République fédérative du Brésil
Forme du gouvernement: République fédérale
Présidente: Dilma Rousseff
Capitale:Brasilia
Population: 189 612 814 habitants
Superficie: 8 511 965 km²
Langue: Portugais
Monnaie: Real.
1 EUR = 2,2985 BRL

Situation géographique:
- Le Nord : c'est la plus vaste région du pays et la moins peuplée. Avec une bonne partie du Centre-Ouest, le Nord forme l'Amazonie légale. Il est presque entièrement couvert de forêts.
- Le Nordeste : c'est ici et dans le Nord que se concentrent les latifundia, immenses domaines privés de plusieurs dizaines de milliers d'hectares. C'est de là que viennent les millions de paysans privés de terre qui se bousculent autour des capitales du Sud-Est, ou vont former les fronts de colonisation et de déboisement dans le Nord et le Centre-Ouest. Terre de grandes richesses et de traditions culturelles, c'est aussi une région aujourd'hui ravagée par la misère sociale.
- Le Centre-Ouest : c'est le socle continental du pays, au centre géographique duquel est édifiée la capitale : Brasília. Il se partage entre les hauts plateaux arides, couverts de la végétation du cerrado, et la région de marais et forêts tropicales, qui, à l'est du rio Araguaia, continue l'univers exubérant de l'Amazonie. Très peu peuplé, le Centre-Ouest est aussi, dans sa partie occidentale, une terre de colonisation des paysans venus du Sud et du Nordeste, et un lieu de conflits pour la possession de la terre. Le cerrado est essentiellement consacré à l'élevage extensif.
- Le Sud-Est, qui constitue à peine 10 % du territoire national, abrite 40 % des Brésiliens. Cœur du Brésil développé, de sa vitalité et de ses fièvres économiques, cette région, où l'agriculture de haut rendement d'origine coloniale s'est combinée avec la concentration industrielle, est symbolisée par la puissance de São Paulo et le rayonnement de Rio. Pays de végétation et de climat tropicaux, de côtes splendides et de montagnes couvertes de forêts, parsemé de sources thermales et de lacs intérieurs et de sites historiques d'une grande beauté.
- Le Sud est une région subtropicale et tempérée. C'est la terre des gauchos (prononcer « gaOUcho »), les cow-boys brésiliens des rodéos et des churrascos (quartiers de bœuf grillés). Beauté des sites naturels. Bien que bénéficiant d'un climat moins chaud, surtout en hiver dans l'extrême Sud, c'est une terre où les racines noires et indiennes, les utopies des jésuites et les traditions d'immigrants d'Europe centrale ont formé un mélange étonnant. Une terre où l'équilibre social, mis ici aussi à rude épreuve, ne connaît pourtant pas le naufrage du reste du pays.

Langues :
La langue officielle du Brésil est le portugais. En raison d´une forte immigration, d´autres langues européennes, dont l´allemand et l´italien sont parlées dans certaines régions du Brésil, en particulier dans les villes du sud.
Le Brésil est le seul pays d'Amérique du Sud où l'on parle portugais. Mais le portugais parlé au Brésil diffère de celui du Portugal ; outre des mots différents, c'est surtout l'accent qui change. L'anglais est la langue étrangère la plus répandue. Cependant, on peut facilement communiquer avec l'espagnol.

Peuple et religion :
Les unions interraciales y ayant toujours été tolérées, et même encouragées, le Brésil est un pays profondément métissé.
Néanmoins ce sont encore les blancs d´origine européenne qui, avec 55% de la population, sont majoritaires. On trouve parmi eux, bien sûr, des Portugais, mais aussi des Allemands, des Italiens, des Espagnols ou des Polonais, issus des différentes vagues d´immigration qui ont eu lieu au fil des siècles.
Deuxième groupe, les mulatos, mulâtres, métis de blanc et de noir (22%).
Puis viennent les 12% de caboclos, métis de blanc et d´Indien.
Les noirs de pure origine africaine sont désormais moins de 10%, effet du métissage.
Quant aux Indiens, ils ne représentent malheureusement plus que 0,1% de la population, largement dépassés par les immigrants d´origine asiatique ou arabe. des Yorubas, peuple africain du delta du Niger. L´umbanda mélange à la religion africaine des éléments aussi bien chrétiens qu´indiens. On peut, dans ce dernier cas, parler d´un véritable culte afro-brésilien.
A côté du catholicisme et de ces religions africaines, le Brésil compte une communauté protestante assez importante ainsi que de petites communautés juive, musulmane et bouddhiste.
On relèvera l´importance croissante que prennent, depuis quelques années, les sectes évangélistes, dont le fondamentalisme sensible séduit les populations les plus pauvres des grandes villes.
80% des Brésiliens sont catholiques. Cela dit, les religions animistes d´origine africaine apportées par les esclaves noirs et préservées par leurs descendants trouvent de nombreux adeptes et font partie du paysage. Le pourcentage officiel de 13% de pratiquants de ces religions est trompeur car, au Brésil, être catholique n´empêche en rien de participer activement aux macumbas, ces rituels magnifiques et envoûtants pendant lesquels les dieux se manifestent en empruntant le corps d´un fidèle en transe. Les croyants considèrent que le dieu est réellement présent parmi eux pendant cette transe ; ils lui demandent donc son aide pour faire face aux problèmes les plus divers et quotidiens.
Parmi ces religions, il faut distinguer le candomblé et l´umbanda. Le candomblé est la religion

Décalage horaire:
Le Brésil continental est partagé en trois fuseaux horaires :
- L'EST : on y trouve les principales destinations touristiques : Rio, Salvador, Recife, Fortaleza, Sao Luis, Belém, Brasilia et Sao Paulo. UTC -3 heures.
- LE CENTRE : On y trouve les villes de Manaus ainsi que la région du Pantanal avec Cuiaba et Campo Grande. UTC -4 heures
- L'OUEST : Il concerne exclusivement l'état de l'Acre très peu visité. UTC - 5 heures
Attention : le pays est sujet à l'heure d'été mais les dates de mise en place de ce changement sont fantaisistes et peuvent varier d'une région à l'autre.
Cela donne en général :
EN HIVER, Rio, Salvador et Fortaleza sont en retard de 3 heures, Manaus et la Pantanal de 4 heures par rapport à La France. Quand il est 12h00 à Paris, il est 9h00 à Rio et 8h00 à Manaus.
EN ETE, Rio, Salvador et Fortaleza sont en retard de 5 heures, Manaus et la Pantanal de 6 heures par rapport à La France. Quand il est 12h00 à Paris, il est 7h00 à Rio et 6h00 à Manaus

Climat:
La région est soumise à un climat sub-tropical.
A Rio et au Costa Verde, les moyennes maximales évoluent entre 29°C en février et 25°C de mai à octobre. Les moyennes minimales entre 23°C et 18°C.
La région est touchée par des orages isolés, essentiellement de décembre à mars, la saison la plus sèche s'étend entre mai à octobre.
Décembre, janvier et février sont les mois les plus chauds et les plus humides. C'est aussi la saison des vacances pour les brésiliens et les plages y sont plus fréquentées. Attention : des pluies sont cependant possible à tout moment de l'année. Et en hiver, les soirée peuvent être fraîches (on a recensé des T° de 15°C en août 2007). Si ce circuit peut être réalisé toute l'année, la période allant de mai à septembre est la plus agréable car il y fait moins chaud, moins humide et les moustiques sont plus rares.

Artisanat:
L'artisanat du Nordeste est certainement le plus riche et le plus intéressant du pays. Vous pourrez notamment acheter articles en dentelle, linge de maison en lin brodé, hamacs, statuettes en argile. L'art indien, variable selon les tribus, est également très intéressant. S'il est souvent exploité commercialement de manière assezn démodée, il produit aussi des choses remarquables : armes (arcs et flèches), statuettes, bijoux

Coutumes:
Au Brésil, la ponctualité est très relative, qu´il s´agisse de rendez–vous ou d´horaires d´ouverture de musées ou d´églises. Sachez également être patient : les queues peuvent être longues à la poste, à la banque, etc.
Côté vêtement, surtout sur les côtes, les tenues légères, mais décentes, n´ont rien de provoquant. Les Brésiliens, quel que soient leur âge et leur corpulence, ne cherchent pas à cacher leur corps.
Qu´il s´agisse des hommes ou des femmes, la drague est avant tout un jeu. Ne vous sentez pas agressés.
Le Carnaval demeure la grande fête nationale. Véritable phénomène populaire, chaque ville organise son carnaval qui possède ses propres caractéristiques. Si le plus connu et le plus somptueux est l´indétrônable carnaval de Rio de Janeiro, il en existe bien d´autres, parfois plus authentiques. On citera en particulier ceux de Salvador et de Recife.
Avec le Carnaval, il faut aussi souligner l´importance de la musique dans la vie brésilienne. Nourrie, comme tant de choses au Brésil, des influences indienne, portugaise et africaine, mais ouverte également aux rythmes et aux sons du reste du monde, ce n´est pas trop dire qu´elle participe d´un véritable art de vivre au quotidien. Entre samba, bossa nova, forró, frevo ou chorinho, chaque Brésilien saura toujours trouver celle qui correspond le mieux à son état d´esprit du moment. Enfin, on ne saurait brosser un portrait de la vie au Brésil sans évoquer le sport. En tête vient bien sûr le football, véritable religion populaire dont les héros sont honorés comme des dieux. Pratiqué par tous et partout, depuis les plages jusqu´aux rues en pente des favelas, il a ses grands–messes dans des stades géants comme celui de Maracana, le plus grand du monde. Derrière le football, viennent le volley, le basket, le tennis et, surtout, la course automobile. Ils enflamment à leur tour les supporters brésiliens.
Mention spéciale à la capoeira : cet art martial aujourd´hui typiquement brésilien et très populaire est arrivé avec les esclaves africains. Il se pratique en musique car, autrefois interdit, il passait ainsi pour une danse

Environnement:
Quelque soit l´environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l´endroit qu´il traverse :
Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d´infrastructure d´élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
– La rareté de l´eau est aujourd´hui un problème mondial. Même si le pays visité n´est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
– Dans la plupart des hôtels vous disposerez d´une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n´êtes pas présents dans la chambre. La climatisation n´est d´ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.

Nature:
L’Amazonie est un fabuleux bestiaire. L’Amérique du Sud fut une île pendant 60 millions d’années, où une faune endémique s’y développa. Ce n’est qu’à l’époque du pliocène supérieur, qu’un isthme reliant les deux Amériques permit aux mammifères venus du nord de se mélanger aux espèces originelles. Les bassins de l’Amazone et de l’Orénoque sont d’anciennes mers intérieures, dont il reste un entrelacs de fleuves, et des animaux à l’évolution hybride, comme les lamantins ou les dauphins roses, évoluant à des centaines de kilomètres de l’océan.
Dans les savanes du Mato Grosso, on trouve les timides loups à crinière, le tatou, les caïmans, les jaguars et beaucoup d’autres espèces.
Dans les forêts pluviales tropicales, tous les aliments, insectes, fruits, nectar, sont disponibles sur place. Ceci permet de satisfaire de grands besoins énergétiques, liés à la formation de plumages colorés et extraordinaires et à une grande diversité d’oiseaux.
On y rencontre quatre zones de végétation :
- La forêt humide atlantique ou Mata Atlanticà. Elle ne représente aujourd’hui que moins de 10 % de sa superficie originelle. Cette bande de cent à cinq cents kilomètres de large longeait l’Atlantique et allait de l’extrême est, Natal, à l’extrême sud, Porto Alegre.
- Les forêts à feuilles caduques, situées à l’ouest de cette forêt atlantique. De Fortaleza à Iguaçu, le niveau des terres s’élève. Des pluies se raréfient jusqu’à la sécheresse du Nordeste.
- La savane (sertão) et la forêt clairsemée, ou brousse (cerrado). Des plateaux, situés au sud de l’Amazonie, couvrent le Mato Grosso, et s’entremêlent à la forêt pluviale.
La forêt pluviale amazonienne. Elle compte 50 000 sortes d’arbres et de plantes. La forêt est constituée de différentes strates. Dans une zone proche du sol, règne une pénombre dense et humide; y poussent notamment orchidées et plantes carnivores ou coupantes. Hautes de 10 m à 30 m, les branches et les lianes s’interpénètrent, filtrent la lumière; enfin, des arbres rectilignes atteignent 40 m de haut. La cime ou canopée est d’une richesse exceptionnelle en termes de biodiversité.

Alimentation :
Sur la table de tout Brésilien, il y a invariablement des haricots, du riz, de la farine de manioc et de la viande. Celle-ci est cuisinée et servie dans des sauces, comme dans les deux plats typiquement brésiliens que sont la feijoada et le cozido.
La cuisine brésilienne est le résultat d'une fusion entre les influences indiennes, européennes et africaines, auxquelles il faut ajouter, dans certaines régions, l'apport des derniers immigrants, en particulier des Italiens, des Allemands et des Syro-Libanais.
La cuisine bahianaise est la plus grande cuisine régionale brésilienne par sa richesse, sa variété et l'originalité de ses mélanges. Si l'apport portugais intervient surtout pour ce qui est des desserts, l'art culinaire emprunte largement aux saveurs de l'Afrique. À la base, en effet, on trouve le dendê (huile de palme).
En Amazonie, l'apport indien prédomine. La cuisine amazonienne est une cuisine aux saveurs inimitables, parfois déconcertantes pour un palais européen. L'élément de base est le manioc cuit, en farine ou fermenté. Les herbes, les fruits et les poissons proviennent de la forêt et du fleuve.
La cuisine gaúcha et le churrasco (viande mise à la broche et grillée à la braise) sont devenus populaires dans tout le Brésil. Les churrascarias (restaurants spécialisés dans le churrasco) proposent généralement la viande a rodízio (à volonté).

Boissons :
On trouve un peu partout des jus de fruits. Buvez aussi l'água de côco (eau de coco), et le caldo de cana (jus de canne à sucre).
Les Brésiliens boivent de la bière en toute occasion. Il existe deux grandes marques : Brahma et Antarctica.
L'alcool de canne. Appelé cachaça ou pinga, il se boit pur ou mélangé. Avec du sucre et du citron vert pressé, c'est la célèbre caipirinha, devenue le cocktail national.

Quelques mots de vocabulaire:
Bonjour (matin) : Bom dia , (après-midi) boa tarde Bonsoir : boa noite
S'il vous plait : por favor
Merci : obrigada (féminin), obrigado (masculin)
Excusez-moi : com licença
Je suis désolé : me desculpe
Comment ça va ? como vai ?
Ca va bien, merci : tudo bem, obrigado (a)
Combien ça coûte ? : quanto custa ?
Où se trouve la rue " X " ? Onde fica a rua " X " ?
Je voudrais aller à … : Eu gosteria de ir para…
Formalités :
- Passeport valable 6 mois après la date de retour. En plus de votre passeport, nous vous conseillons de voyager avec une photocopie en permanence sur vous (la double page où figure la photo), qui vous dépannera en cas de perte ou de vol de l'original.
- Pas de visa.
Décalage horaire :
Le système des fuseaux horaires est très complexe.
Il y a 4 fuseaux horaires au Brésil. De GMT -2 à -5.
Seul le fuseau horaire de Brasilia change l'heure d'été et l'heure d'hiver.
- en été, il y a 3 heures de décalage (quand il est 12h en France, il est 09h à Brasilia)
- en hiver, il y a 5 heures de décalage (quand il est 12h en France, il est 07h à Brasilia)
Electricité :
De 110 à 220 volts en fonction des régions.
Prévoir un adaptateur.
Nos Partenaires :
Presse & Média
Mentions légales
Qui sommes-nous ?
Conditions générales de ventesNotre concept de voyagePage plan
Conditions particulières de venteNotre charte de qualitéCopyright : Ushuaïa© 2011 TF1
AssurancesPartager pour mieux comprendre
Ushuaïa voyages vous invite à la découverte de la diversité du monde. Notre offre variée comprend : des séjours et circuits touristiques thématiques sur l'ensemble de la planète, accompagnés par des spécialistes (anthropologues, historiens, botanistes, ethnologues, ...
ID Cession 1104385 - ID Contact 0 - IP 54.196.201.253 - ID Produit 0 - ID Contenus 88